Un croyant face à ses questionnements 4 : « Dieu homophobe ? »

Sodome et Gomorrhe, l’origine de l’homophobie dans l’Eglise.

Dans la Genèse (18-20), il est décrit la destruction de Sodome et Gomorrhe par Dieu. Le père envoie ses anges vérifier les péchés de ces villes avant de décider du sort qu’il leur réserve. Un jeune homme (Lot) les accueille dans sa maison pour la nuit. Mais les habitants de la ville encerclent alors la demeure et demandent à Lot de leur donner les deux hommes « pour en abuser ». Après avoir rendu aveugle ces hommes, les anges repartent avec Lot et sa famille avant de détruire la ville « sous une pluie de feu ».

A la lecture de ce passage, il y a deux aspects qui me questionnent et vont à l’encontre des textes du nouveau testament :

Le premier c’est ce Dieu intraitable qui n’hésiterait pas à faire parler sa puissance pour détruire les hommes qui pèchent. Où est le père aimant et miséricordieux dont parle Jésus ? Cette source d’amour infini qui nous aime pour ce que nous sommes malgré nos erreurs et nos actes ? Depuis ma conversion j’ai entendu des prêtres dirent que Dieu oublie volontairement notre passé pour mieux nous pardonner dans le présent. Le seul péché impardonnable selon Jésus c’est de penser que Dieu ne pas peut pas nous pardonner, de refuser sa miséricorde et son amour (Mathieu « Mais quiconque aura parlé contre l’esprit saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde, ni dans l’autre »). Pourquoi alors cette représentation d’un Dieu « Juge et exécuteur » de la sentence qui va à l’encontre de la représentation du père dans le nouveau testament ? Et si l’ancien testament était simplement là pour décrire l’état du monde avant la venue de Jésus. C’est un texte écrit par les hommes avec les connaissances et la foi de l’époque. Une simple description d’un monde sans guide. Sodome et Gomorrhe ont en réalité été détruite par une explosion volcanique selon les recherches qui ont été menées sur les lieux. N’ayant pas encore reçu le messie et la parole du seigneur, les hommes ont interprété les évènements naturels comme action de Dieu, le percevant à ce moment là comme un juge intraitable. C’est peut-être en voyant que les hommes ne percevaient pas ce qu’il est réellement, que Dieu a décidé de se faire chair et de transmettre au travers de son fils l’amour qu’il nous porte. Contrairement à l’ancien testament, l’Evangile n’est pas un texte écrit par les hommes mais pour les hommes. Avec cette théorie, Dieu ne serait pas devenu du jour au lendemain miséricordieux et infiniment patient avec nous. Il l’est depuis la création mais c’est les hommes qui en tentant de comprendre des phénomènes naturels, ont mal interprété la volonté de Dieu pour nous.

La deuxième chose qui m’interpelle dans ce passage, c’est les raisons de la destruction de la ville. De ce que j’ai pu entendre dans les milieux catholiques, ces deux villes auraient été détruites car elles seraient coupables d’homosexualité. D’où le terme « Sodomite ». C’est en partie ce passage qui expliquerait que l’homosexualité est un péché, vu que Dieu lui-même le reconnait en tant que tel (et vient punir les « coupables »). J’ai beau lire et relire ce passage, il n’est jamais précisé que les personnes de cette ville sont homosexuelles, ni même que c’est pour cela que Dieu vient les punir. Il est dit « Le cri contre Sodome et Gomorrhe est bien grand ! Leur péché est bien grave ! Je vais descendre pour voir s’ils ont fait tout ce qu’indique le cri qui est monté vers moi ». Le péché de cette ville n’est pas précisé. Le passage qui peut être troublant c’est lorsque les hommes encerclent la maison et crient à Lot « Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène-les-nous pour que nous en abusions ». Il est important de rappeler que ces textes ont subi un grand nombre de traduction. Si dans certaines versions de la bible la traduction ne laisse pas de doute quant aux intentions de ces hommes d’autres traductions sont beaucoup moins explicites et laisse planer un doute sur leurs volontés. « Amène-les-nous pour que nous entrions en relation avec eux ». Il faut donc se méfier des jugements hâtifs au niveau des traductions sur des textes aussi anciens. Quand bien même ces hommes seraient homosexuels, le péché qui est décrit dans ce passage n’est-il pas plutôt la violence ou le viol ? Ces hommes ont l’air agressifs et n’hésitent pas à menacer un innocent chez lui pour s’en prendre à des étrangers. Je trouve qu’il y a là de nombreuses raisons de considérer ces hommes comme des pécheurs. Il est propre à l’homme de créer des mythes et des croyances pour expliquer des choses qui le dépassent. Comment expliquer l’anéantissement d’une ville comme Sodome ? Il suffit que la personne qui rapporte ce récit ait entendu des rumeurs sur une forte propension à l’homosexualité dans cette ville pour que cela devienne la raison de sa destruction. Je ne cherche pas ici à savoir si l’homosexualité est normale ou pas, mais plutôt à comprendre d’où vient l’idée que la bible décrit cette pratique comme un péché aux yeux de Dieu. Pour ma part, je trouve que ce passage n’est pas suffisant pour justifier que Dieu porte un regard différent sur ces personnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :