Entretien avec Dominique Vermersch, recteur de l’université catholique de l’Ouest et ancien responsable de la communauté de l’Emmanuel

Je vous propose aujourd’hui de découvrir l’enregistrement audio de ma rencontre avec Dominique Vermersch, recteur de l’université catholique de l’Ouest et ancien modérateur (responsable) de la communauté de l’Emmanuel.

Thèmes abordés : le lien entre raison et foi, l’éthique, la vérité, l’homosexualité, « Laudato si », l’enseignement supérieur et l’esprit critique…

Biographie : M.Vermersch a été Professeur d’Economie Publique et d’éthique à l’agrocampus Ouest après avoir été directeur de recherche Ethos-INRA. Ses domaines de compétence concernent la microéconomie, l’économie publique et l’éthique. Sur le plan religieux, Dominique Vermersch a eu différentes responsabilités au sein de la Communauté de l’Emmanuel : directeur de la Fidesco puis responsable de la branche « Amour et vérité », modérateur international de 2000 à 2009. Il est directeur adjoint du Bureau du Saint Siège pour la reconnaissance des grades et diplômes de l’enseignement supérieur. Il est l’auteur de nombreux ouvrages : « Economie politique agricole et morale sociale de l’Eglise » aux éditions Economica ; « L’éthique en friche » aux éditions QUAE INRA ; « La missions du laïc dans le monde » aux éditions de l’Emmanuel…

Contexte de la rencontre : J’ai rencontré Dominique Vermersch en tant qu’étudiant de l’université dont il a la responsabilité depuis 2012. La nomination d’un nouveau recteur va avoir lieu en février 2022, dans laquelle je vais avoir à prendre part à un vote de consultation en tant que membre élu du conseil d’université. J’ai été nommé en octobre représentant de la faculté des sciences humaines, ce qui va me permettre de prendre part à la nomination du prochain recteur. Je me suis donc intéressé aux enjeux qui entourent cette nomination, et la politique actuelle qui est menée au sein de cette université. Pour approfondir mes recherches, j’ai pris la décision de rencontrer le recteur pour mieux comprendre son rapport à la foi, à la raison, à la vérité et à la souffrance. Je tiens ici à remercier M.Michel Jacquet, secrétaire général de l’UCO, de m’avoir « motivé » à présenter ma candidature pour ce poste. Sans lui, je ne me serais sûrement jamais intéressé à cette élection et l’article que vous allez lire n’aurait probablement jamais vu le jour. Je suis jeune croyant chrétien depuis ma rencontre avec Dieu (mon ouverture de cœur) à la Flatière en 2019. Les sujets que nous avons abordés concernent tous les chrétiens qui cherchent à trouver leur place dans l’enseignement supérieur catholique, dans la société laïque et dans une Eglise qui se doit d’incarner l’amour inconditionnel pour TOUS ! Avec son accord, je vous propose de découvrir le contenu de notre entretien que j’ai voulu le plus transparent possible. L’objectif est de permettre à chacun de se faire son propre avis sur le lien entre raison, vérité, foi et enseignement supérieur.

Les grands axes de cet entretien avec entre guillemets les questions ou affirmations que j’ai posées au recteur de l’université :

  • 00:40 : Rapport entre humilité et foi, « Comment parvenez vous à rester humble malgré les responsabilités qui vous incombent ? » « Comment parvenez vous à concilier un poste important tout en restant ancré au niveau de la foi ? »
  • 05:10 : Raison, foi et esprit critique, « Pour moi la raison c’est aussi l’esprit critique, la capacité qu’on a à utiliser ce don de Dieu, est-ce que pour vous l’esprit critique a sa place dans la foi et à l’UCO ? »
  • 09:09 : L’amour inconditionnel et la raison, « Ce qui m’a touché dans la foi c’est cette notion d’amour inconditionnel pour tous ! »
  • 11:40 : Le Christ et la vérité, « Que représente pour vous cette notion de vérité par le Christ ? »
  • 14:18 : La souffrance et l’amour inconditionnel, « L’amour inconditionnel c’est de ne pas générer de la souffrance, que pensez vous de cette ligne directrice ? »
  • 18:50 : Le bien et le mal, « Je ne crois pas au bien et au mal. Je pense que Dieu c’est comme un soleil, et plus on s’éloigne de lui plus on est dans l’ombre mais on est pas pour autant dans le mal. On est juste plus ou moins loin de la source d’amour, de la source de ce qui est ! »
  • 21:50 : La genèse, mythe ou réalité ?, « Ce qui m’intéresse dans la genèse, c’est quel est le message central à en tirer ? »
  • 22:52 : Le conformisme ambiant, « Vous avez dit dans une interview « cela suppose audace, courage de la part de l’université catholique loin de tout conformisme ambiant ! » C’est quoi en fait le conformisme ambiant ? »
  • 24:35 : La mission de l’UCO d’évangéliser, « Vous avez dit « l’Université Catholique est ainsi portée par ce même mouvement d’existence de l’Eglise qui existe pour évangéliser ! » Donc la mission de l’UCO c’est d’évangéliser ? »
  • 26:28 : La communauté de l’Emmanuel, « J’ai vu que vous avez été l’ancien modérateur de la communauté de l’Emmanuel, quel était votre objectif en venant au poste de recteur ? »
  • 28 :30 : La vérité, « Pour moi la vérité c’est une quête de toute une vie. En rencontrant le Christ, je n’ai pas découvert la vérité mais j’ai découvert ma vérité ! C’est l’unique moyen pour moi de garder une ouverture d’esprit aux autres. Si j’ai l’unique vérité c’est que l’autre qui ne croit pas comme moi ne l’a pas ! »
  • 29:40 : Théologie et Communauté de l’Emmanuel à l’UCO, « On m’a dit qu’il y a à la fac de théologie une majorité des prêtres de la catho qui sont de l’Emmanuel. Il y a un ratio qui m’a questionné, 3% des prêtres en France sont de la Communauté de l’Emmanuel et pour la fac de théologie (à l’UCO) on a 75% des prêtres qui enseignent qui sont de l’Emmanuel. Ce n’est pas étrange ? » »
  • 38:04 : Diversité dans l’Eglise, « La Communauté de l’Emmanuel est forte, elle est petite mais elle est présente sur tous les tissus d’influence. »
  • 39:27 : Vérité et éthique : « C’est quoi l’éthique ? »
  • 41:00 : Le clivage « Vrai » et « Faux », « En psychologie en nous apprend qu’il n’y a pas de vrai et pas de faux, pas un normal et un pathologique, c’est ce qu’on nous apprend ! »
  • 44:08 L’homosexualité et l’Eglise, « Certaines communautés du Renouveau Charismatique ont un message d’acceptation des personnes homosexuelles mais pas de leur sexualité. Ils sont convaincus qu’éthiquement ils ont raison mais dans les faits, cela génère une souffrance absolue chez les personnes qui sont victimes de ce rejet ! Dire à une personne « je n’accepte pas ta sexualité » ce n’est pas dans l’amour inconditionnel ! » « Le groupe « Courage » et les thérapies de conversion. »
  • 48:10 : L’Eglise comme vérité absolue, « Certains catholiques que je côtoie me disent « Olivier tu ne peux pas remettre en question ce que dit l’Eglise ! » c’est là qu’on arrive dans une dissonance cognitive ou on dit « il faut avoir une raison et un esprit critique » et en même temps on dit « Non non mais l’Eglise elle a dit ça c’est comme ça! »
  • 51:30 : L’homosexualité et (ou est) le pêché, « L’Eglise dit « l’homosexualité est un pêché » mais à quel moment on s’intéresse aux personnes, à la souffrance que cela génère ? »
  • 53:04 : La parole de l’Eglise et « Laudato Si », « L’Eglise est un guide, mais un guide il faut à un moment donné être en capacité de remettre en question ce qu’il dit ! » « Laudato si est un éloge à protéger le vivant, qu’est ce qui vous dérange dans cette encyclique ? »
  • 55:45 : Le rapport à la souffrance, « Vous êtes d’accord avec cette ligne directrice de l’Eglise sur l’homosexualité ? » « Pourquoi ce n’est pas déterminant pour vous la question de la souffrance ? »
  • 01: 00 : 40 : La sodomie, la sexualité anale et la contraception, « Quand je demande aux catholiques les plus traditionnels ce qui les dérangent dans l’homosexualité ils me répondent la sodomie, la sexualité anale. Je leur réponds qu’il y a peut-être 2/3 des couples hétérosexuels qui pratiquent de la sexualité anale ! » « C’est pas bien par rapport à quoi ? Jésus a dit « pratiquez pas la sexualité anale ? »
  • 01:03:55 : La vérité objective ou subjective ?, « Vous dites « c’est pas bien ! », mais bien par rapport à quoi ? Votre notion du bien est pas la même que la mienne donc cette notion de vérité elle est subjective » ! »
  • 01:05:59 : Crise identitaire des chrétiens, « Est-ce qu’il n’y a pas un risque pour les chrétiens de se renfermer dans une protection identitaire de ce qui ferait la religion catholique et de l’identité catholique et donc d’être toujours à contre courant de ce que fait la société sous prétexte de protéger une certaine vision de la foi avec le risque d’être dans une certaine homophilie (dans sons sens sociologique, c’est à dire la tendance à rester avec ses semblables) ? Ce rapport à la vérité on le retrouve dans les discours de l’extrême droite et on voit en ce moment que les catholiques sont en train de bifurquer vers la droite de la droite. On a des gens qui sont intimement convaincus d’être dans la vérité et pourtant ils soutiennent des gens qui rejettent la différence et les plus démunis ! A quel moment dans le combat pour la vérité, on ne reste pas aveugle au mystère de la foi ? »
  • 01:12:06 : Le dialogue à l’UCO, Dominique Vermersch a dit « La valeur centrale de la catho c’est le dialogue ! » ; « J’ai demandé une parole à Dieu, et je suis tombé sur la parabole du fils prodigue » ; »Je sais que je suis entré par effraction à la catho ! »
  • 01:24:13 : Etre chrétien à la catho, « Moi je vous fais le retour d’un étudiant chrétien de l’UCO, moi je trouve que justement il manque à la catho ce dialogue, cette possibilité de questionnement sur la foi, cette possibilité pour les croyants et non croyants de s’ouvrir à la foi parce qu’en tant que jeune chrétien j’aurais aimé que la catho soit vectrice d’un dialogue inter et intra religieux ce qui n’est pas le cas. En tant que jeune chrétien, la catho ne m’apporte rien au niveau de la foi ce qui est triste au vu de ce que vous me dites de l’importance d’évangéliser pour l’UCO ! »
  • 01:17:30 : Soutien autour de la politique du rectorat, « Vous sentez qu’il y a un soutien autour de vous de la part des salariés à la catho ? »

Il est difficile d’être jeune chrétien, d’être dans une quête permanente de rapprochement avec la source de qui est, de cette force créatrice qui nous dépasse et qui nous aime inconditionnellement. Quelques minutes avant ma conversion en 2019, je me suis fait la promesse de ne pas renier mes convictions profondes mêmes si je devais un jour croire en Dieu et faire partie de l’Eglise. Je me suis promis d’être un esprit libre avec comme seul guide l’amour inconditionnel c’est à dire Dieu. Cette force est venue éclairer mes parts d’ombres et réchauffer mon cœur, pour me permettre de passer de l’inconscient au conscient et de la peur à l’amour. Je n’ai aucun doute sur le fait que je sois aimé inconditionnellement et que j’ai le devoir en retour d’aimer toute la création, du plus petit insecte au plus grand des hommes. Toute la difficulté d’être chrétien, c’est de parvenir à aimer l’altérité, toute l’altérité. Nous avons le devoir de regarder l’autre par delà nos différences ou nos divergences. Nous sommes appelés à nous aimer comme des frères et des sœurs quel que soient nos croyances, nos orientations sexuelles, notre couleur de peau, notre bord politique ou notre perception du monde infini ! Il est pour moi inconcevable d’accorder ma confiance à une institution ecclésiale qui divise les personnes en fonction de leur orientation sexuelle, de leur utilisation de leur corps, de leur rapport à la sexualité ou de leur intimité sentimentale ! Aimer une personne c’est l’aimer pour ce qu’elle est et non pour ce qu’on aimerait qu’elle soit ! Cet échange avec le recteur de l’université catholique de l’Ouest était important pour moi car il m’a permis d’échanger avec lui sur des points de divergence et de désaccords profonds tout en gardant une attitude d’écoute et d’attention à l’opinion de l’autre. Nous avons le droit d’être en désaccord mais nous avons le devoir de nous écouter ! Dans ma perception de la foi, nous possédons tous une pièce du puzzle de Dieu, mais c’est en rassemblant toutes les pièces que nous pourrons nous rapprocher d’une plus grande vérité ! Alors écoutons nous, respectons nous et aimons nous sans chercher à savoir si l’autre est plus ou moins dans la vérité que nous. Il y a de l’amour pour tout le monde et en abondance, c’est ça la vérité !


Pour ceux qui aimeraient en apprendre plus sur mon rapport à la foi et à Dieu, j’ai publié cette année un premier livre autobiographique disponible dans toutes les librairies en commande, en stock chez Richer, Lhériau et Byblos à Angers ainsi qu’à la bibliothèque de l’Université Catholique de l’Ouest ou en commande directement en m’envoyant un message via la page contact :

Un avis sur « Entretien avec Dominique Vermersch, recteur de l’université catholique de l’Ouest et ancien responsable de la communauté de l’Emmanuel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :